Aliments composés: le plan de contrôle étendu aux ovoproduits

Dans le cadre de la découverte de pratiques frauduleuses qui ont été à l’origine de la crise du fipronil, l’Association professionnelle des fabricants d’aliments composés pour animaux (APFACA) a décidé d’étendre son plan de contrôle aux ovoproduits destinés à l’alimentation animale (poudre d’œufs, coquilles, graisses de volaille et autres produits).

Rappelons que l’APFACA travaille depuis 2003 à un plan de contrôle sectoriel pour tous les contaminants susceptibles d’influencer la sécurité alimentaire dans les aliments du bétail. Les pesticides, dont bien sûr le fipronil, en font partie. Depuis 2012, des contrôles sont également effectués afin de détecter la présence de fipronil dans l’alimentation animale.

«Chaque année, 150 échantillons sont prélevés et analysés sur plus de 500 pesticides différents. Tous les résultats se sont avérés négatifs jusqu’à présent: aucun dépassement n’a été constaté», observe Yvan Dejaegher, directeur de l’APFACA. «Le secteur des aliments composés pour animaux continue de soutenir l’approche verticale. Tous les maillons de la chaîne des aliments pour animaux sont impliqués dans l’autocontrôle, afin de le rendre efficace et de le maintenir.»

Source: APFACA, le 16 août 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *