Famille Vanhove passe d’un tandem 2×3 à une épi 2×9 50°

Avec le fils Maarten, l’entreprise De Tafelaere à Oedelem en est déjà à sa quatrième génération de Vanhove. Père Luc: «Je me souviens encore de l’ancienne étable, qui avait de la place pour une trentaine de vaches. En 1985, on a construit la nouvelle étable aire paillée pour 40 vaches laitières. Cela comprenait un tandem 2×3. En 2000, quand mon père a pris sa retraite, on a repris l’exploitation de mes parents. Notre fils Maarten souhaite rejoindre la ferme, mais il étudie encore. Il lui reste encore un an à faire à Roulers. Entre-temps, nous avons continué à développer nos activités en pensant à l’avenir. Nous trayons maintenant entre 70 et 75 vaches. C’est la limite pour l’étable. En plus, on trayait trop longtemps dans le tandem. Nous avons donc cherché une solution. Maarten n’était pas partisan de la traite robotisée, donc ce n’était pas une option.»

Maarten: «Je trouve que c’est un avantage que la traite est centralisée. Vous avez vue sur toutes vos vaches le matin et le soir. Quand vous sortez de l’étable, la traite est terminée. Pendant la journée ou la nuit, il n’y a pas d’alarmes qui vous obligent d’aller contrôler. La traite robotisée est une façon complètement différente de pratiquer et ça ne me plaît pas autant.»

Comme Maarten souhaite rejoindre l’entreprise dans un proche avenir, la famille Vanhove a examiné les différentes possibilités. Luc: «L’étable est surpeuplée maintenant. Il est donc possible que nous nous agrandissions à l’avenir, pour atteindre une centaine de vaches laitières. Le système que nous choisisons devra nous préparer à cet avenir. Nous étions à la recherche d’une solution pour rendre la traite plus rapide, plus facile et plus efficace. En plus, nous devions pouvoir continuer à traire pendant les rénovations. Cela était très important pour nous. Lieven, le gérant de notre revendeur, Dedecker Installations, nous a assuré que c’était possible.»

Un épi 2×9, que Luc a choisi, offrait aussi une solution pour la petite salle d’attente. «Les vaches ne peuvent pas toutes aller dans cette salle d’attente. On doit donc travailler avec un système de passage  où les vaches ne restent pas dans la salle d’attente trop longtemps.

«Le choix du système de traite est la meilleure solution pour la situation actuelle, mais aussi pour l’avenir.»

En novembre 2020, les travaux de conversion en épi 2×9 50° ont commencé. Le but était de changer complètement à la fin de 2020. La famille a choisi une conversion en hiver parce qu’il y a moins d’activités sur l’exploitation à ce moment. Luc: «Cela aurait pu réussir, jusqu’à ce que quelques infections de corona ruinent tout. Puis Maarten avait encore des examens, donc nous avons repoussé le changement à la fin de janvier. Il est préférable de commencer un tel changement dans des conditions optimales. Comme nous pouvions continuer à traire dans l’ancienne installation, ce n’était pas un problème.»

 

Réduction drastique des frais de l’aliment concentré

Le résultat du changement est clair. Luc: “Nous gagnons un peu plus d’une heure chaque fois que je trais seul et une heure et demi quand on trait à deux, ce qui est plus facile maintenant. Ce gain de temps est important car nous avons également du bétail à viande et des porcs.

Le temps que les vaches passent dans la salle d’attente a été reduit sérieusement. Mais le gain de temps n’est pas la seule chose importante. Nous réalisons également d’énormes économies sur l’aliment concentré.»

Avant, la famille donnait déjà de l’aliment concentré dans la salle de traite, mais le don de l’aliment concentré n’etait pas controlé. Maintenant, grâce au nouveau logiciel Afifarm, l’offre de l’aliment concentré est adapté automatiquement par vache au rendement laitier.»

Maarten: “Par rapport au passé, nous avons beaucoup plus de données disponibles. Par exemple, le système qui détecte quand la vache est en chaleur fonctionne parfaitement. Nous ne connaissons pas encore le programme par coeur, mais Fullwood Packo nous formera pour qu’on apprenne à utiliser tout. Maintenant, nous sommes donc mieux soutenus dans la gestion des vaches.»

Maarten note que les génisses arrivent beaucoup plus calmes que dans le tandem avant. «Dans un épi, elles entrent en troupeau et ne se sentent pas seules.»

Luc: «Avec le nouveau système, on peut suivre la santé des vaches de plus près. La mesure de la quantité de lait d’une vache en voie de guérison indique à quel point elle va mieux. Avant, nous n’avions aucune idée de cela.»

Luc avait des doutes sur les podomètres au début. «Parfois il y a beaucoup de boue dans le champ. Je craignais qu’ils ne fonctionnent plus lorsqu’il y a une couche de boue autour. Mais cette peur s’est avérée injustifiée. Il a fait très humide ces derniers temps, elles marchent dehors 15 heures par jour et les compteurs de pas fonctionnent parfaitement.

La production laitière est stable, mais comme on est capable d’observer mieux quand une vache est en chaleur, l’intervalle des vêlages sera plus court et le volume total augmentera. Les vaches de la seconde moitié de la lactation ont donné moins de lait à cause du changement. Luc: «Certaines d’entre elles ont déjà vêlé de nouveau et sont revenues à leur ancien niveau.»

 

Fullwood, Partenaire de Confiance

La famille Vanhove fait confiance à Fullwood Packo depuis des années. Luc: «L’installation dans l’étable, qui a été installée en 1985, était également de Fullwood Packo. Pareil pour le tandem. Nous sommes très contents du service et l’installation elle-même. Si vous êtes content, vous ne devez pas changer.»

Dans un proche avenir, Luc, Maarten et Annie penseront d’installer un pare-bouses et à l’avenir pourraient apporter un agrandissement de l’entreprise. Grâce au changement, toutes les options sont encore ouvertes et la traite est agréable à la ferme De Tafelaere.


Information Technique:

  • Logiciel AfifARM, basé sur podomètres
  • Antenne centrale dans l’étable
  • 2×9 Épi 2 x 9 50°
  • Pré-refroidisseur sur tank à lait, avec réchauffement de l’eau potable pour les vaches

 

Information d’Entreprise:

  • Luc et Maarten Vanhove, et Annie Degroote – Exploitation De Tafelaere – Oedelem
  • 70-75 vaches laitières; aussi bétail viandeux et porcs
  • Moyenne de 9 200 l par vache par an, avec un teneur en matières grasses de 44% et un teneur en protéines de 35%
  • Revendeur Fullwood Packo: Dedecker Installations, Wervik

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *