“Maximiser le rendement tout en respectent l’animal en lui permettant un maximum de confort”

Lely BE - Maredret, Quentine Bocart

Je m’appelle Quentin Bocart. J’ai une exploitation laitière avec 200 vaches laitières qu’on trait avec 4 robots Lely Astronaut. En 2008, j’ai repris une partie de la ferme de mes parents où il y avait alors 40 vaches. J’ai vu là un défi pour faire évoluer la ferme.

Pourquoi êtes-vous devenue éleveur ?

Quand on naît fils d’éleveur, on naît dans la vie d’éleveur. On est adolescent et on se demande dans quelle direction on veut aller. Est-ce que je vais le faire ou pas ? Et à la fin on a tous les souvenirs d’enfance qui resurgissent. Pour moi personnellement, c’était un défi que de développer l’exploitation de mes parents et finalement la mettre à ma sauce avec mon épouse. Nous nous sommes lancés dans l’aventure. Aujourd’hui, nous trayons 200 vaches laitières avec 4 robots Lely Astronaut.

L’objectif de notre ferme est de maximiser le rendement de lait par vache. Nous avons vue vraiment dans le robot une belle opportunité que les vaches se font traiter plusieurs fois à la journée et de leurs donner plus de confort. “Maximiser le rendement tout en respectent l’animal en lui permettant un maximum de confort”.

Que signifie l’automatisation pour votre exploitation ?

Ont à vue dans l’automatisation une aide pour nous. L’automatisation nous a permis de mettre en place toute une série de protocoles pour améliorer la réaction de notre ferme. Nous avons 4 robots de traite Lely Astronaut, 1 Juno, 1 Discovery et 2 Walkway.

Pourquoi avez-vous choisi Lely ? Est-ce que qu’il y avait une raison spécifique ?

On a visité plusieurs fermes avec des robots de différentes marques. Mon épouse et moi, on a eu le déclic quand deux éleveurs nous ont montré des rapports, des chiffres et comment ils travaillent avec ces chiffres. On voyait vraiment des personnes qui étaient beaucoup plus avancées dans la gestion de leur exploitation – par rapport à d’autres marques. Nous avons vu là une belle opportunité de réaliser nos objectifs via les produits de Lely.  

Lely BE – Maredret, Quentine Bocart

Quelle était la situation avant l’utilisation des robots de traite et pourquoi avez-vous décidé de passer à la traite automatisée ?

En 2018, nous avons pris la décision d’investir dans les robots. Avant ça, nous avions 120 vaches laitières à la traite en salle de traite. La traite durait plus de 3 heures le matin et 3 heures le soir. Ça devenait vraiment un énorme travail et ça prenait beaucoup trop d’heures sur une journée. Pour les vaches aussi, c’était très fatigant. Une salle de traite qui n’était plus adaptée, des temps d’attente devant la salle de traite qui étaient trop longs pour les vaches. Nous avons constaté que les rendements n’évoluaient pas comme on le voulait. C’est là que nous avons pris la décision de faire quelque chose. Améliorer notre gestion du temps sur une journée et améliorer le confort de nos vaches. Donc on est parti pour investir dans les robots et nous ne le regrettons pas du tout. 

Quels est le plus gros changement apporté par la traite automatisée ? Quels sont les avantages dans votre vie privé et votre vie professionnelle à cause des robots de traite ?

Concernant notre vie privée, nous avons beaucoup plus de flexibilité et nous travaillons maintenant à des heures fixes. On arrive à se libérer un peu de temps pour nous, même s’il y a toujours du travail évidemment. On essaie de profiter au mieux du fait que les robots traient les vaches plusieurs fois par jour. Je le dis souvent aux gens qui hésitent, qui n’osent pas se lancer parce qu’ils disent « comment une machine peut traire mieux que nous ? » : Rends-toi compte que le robot c’est un petit laboratoire qui donne beaucoup d’informations qui peuvent vraiment nous aider à améliorer la gestion de nos animaux. Pour moi, c’est un outil très intéressant. Je trouve, par rapport aux informations qu’on reçoit, que ça vaut le coup.

Pouvez-vous faire entièrement confiance aux robots de traite Astonaut ? C’était difficile au début ?

Comme le disait notre représentant Sébastien, il y a la 1ère semaine, le 1er mois et la 1ère année.

La première semaine : « Qu’est-ce qu’on a fait là ? Nous avons fait le mauvais choix. Ce n’est pas possible la traite robotisée. C’est de la folie. »

Après le premier mois : « Ce n’est quand même pas si mal. Je ne suis pas si mécontent d’avoir investi. Ça commence à nous libérer du temps. On voit que les vaches commencent à s’y mettre. »

Et puis, un an après, on dit : « Pourquoi je ne l’ai pas fait plus tôt ? »

Pour moi, on peut faire à 100 % confiance aux robots. Maintenant il y a toujours la possibilité d’avoir une alarme derrière. C’est un fait qu’il ne faut nier non plus. Il arrive aussi que nous soyons ailleurs et que nous devions rentrer à cause de l’alarme. Globalement, il y a beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients. Si on fait la part des choses, c’est beaucoup plus positif que négatif.

Lely BE – Maredret, Quentine Bocart

Avec le robot de traite, disposez-vous maintenant plus de de données sur la santé des vaches?

Les informations sont vraiment impressionnantes. Du point de vue des taux de matières grasses, taux cellulaires, taux de protéines, mais aussi les attentions santé et la gestion du troupeau, on dispose vraiment d’un trésor d’informations. Ensuite, il faut exploiter et interpréter les informations. Lely a lancé le nouveau programme Horizon. Si on regarde par exemple l’index des vaches, le robot de traite est vraiment un outil très intéressant qui permet de sélectionner les bêtes adaptées à notre ferme. L’index de Lely répartit les vaches selon leur adaptation au robot en fonction de leur santé, de leur reproduction et de leur production. Ça met en évidence les vaches aux meilleures performances dans notre environnement d’étable. Pour moi, c’est important d’essayer de favoriser la reproduction de ces animaux-là et d’essayer d’aller vers le mieux.

Quel effet a le robot sur la santé et le bien-être des vaches sur la production du lait.

Je suis 100 % favorable au robot. On le voit dans notre environnement d’étable. Une vache qui n’est pas bien, qui n’est pas en bonne santé, bref qui n’est pas en forme ne donne pas beaucoup de lait. Par rapport aux objectifs qu’on avait initialement, on les a dépassés de loin. Nous sommes 100 % satisfaits et nous avons encore envie d’évoluer. Nous sommes très contents.

Quelle est votre expérience avec les servies et la maintenance fournis par votre Lely Center ?

Nous sommes très satisfaits de l’équipe Lely. Ils sont très réactifs. C’est action, réaction. Dans la ferme, on travaille avec beaucoup des choses. Beaucoup d’autres interactions avec d’autres personnes et pour moi Lely sort du lot – c’est le haut du panier au niveau de la réactivité, de l’efficacité. On est vraiment super content, Lely c’est comme une grande famille qui essaie de répondre à l’objectif du fermier. On essaie de tirer tout le monde vers le haut. Je trouve ça vraiment bien.

Ça m’est déjà arrivé plusieurs fois de recommander le Lely Astronaut à d’autres éleveurs. Parce que le service est très bon et la machine très fiable. A partir du moment où elle réalise mes objectifs personnels à cette vitesse, je peux recommander cette machine sans problèmes. 

Quelles seront vos opportunités à l’avenir et comment voyez-vous votre exploitation dans les 5 à 10 prochaines années ?

On aimerait encore optimiser notre ferme, peut-être améliorer le logement de notre jeune bétail et le stockage en nourriture. Et, qui sait, peut-être encore augmenter le nombre de vaches. L’avenir nous le dira. On ne le sait pas. On le verra.

Source – Lely

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.