Travailler (en sécurité) avec du personnel dans une ferme laitière (3) | Vidéo

Réduire sa charge de travail et améliorer sa qualité de vie. C’est un défi pour chaque agriculteur. Nous avons visité trois exploitations laitières pour découvrir comment elles y parviennent .

La famille Valcke de Hooglede travaille avec cinq employés à temps partiel. Cela leur donne la certitude qu’ils peuvent toujours compter sur quelqu’un. Un travail sûr et ergonomique est important tant pour eux-mêmes que pour les employés. Écoutez leur histoire dans ce reportage vidéo.

Plusieurs employés à temps partiel offrent plus de sécurité

La ferme de Luc, Sandy et Astrid compte 300 vaches laitières et 330 truies avec un atelier d’engraissement partiel. Il y a donc beaucoup de travail, c’est pourquoi ils ont plusieurs employés à temps partiel pour les aider. Ils ont délibérément choisi de ne pas employer un seul travailleur à temps plein, car ils sont alors très dépendants de cette personne. Travailler avec plusieurs employés est plus complexe en termes de planification, mais cela donne plus de sécurité d’emploi et c’est le plus important pour la famille Valcke. “En cas de maladie, de vacances ou d’arrêt brutal du travail, je ne suis pas immédiatement sans travailleur. Je sais que les autres jours, il y a quelqu’un d’autre prêt à aider”, dit Luc Valcke. Actuellement, trois travailleurs sont employés à temps partiel. Un employé qui vient tous les lundis et mardis, un étudiant, une personne avec un contrat saisonnier et un indépendant qui s’occupe du travail relatif aux terres. La Famille Valcke est toujours à la recherche d’un employé supplémentaire à temps partiel pour terminer les travaux. Le VDAB et Werkers sont des plateformes qui les aident, la publicité de bouche à oreille fonctionne également. 

Garder le personnel heureux

Il n’est pas facile de trouver et de garder des employés motivés. Luc, Sandy et Astrid trouvent important que l’employé se sente bien dans son travail. “Nous regardons les qualités de la personne et lui attribuons des tâches qu’elle aime faire. Nous essayons également de varier le travail et de limiter les tâches physiquement exigeantes”, témoigne Sandy. Le travail et la vie privée des éleveurs sont séparés. Il y a un bureau dans la salle de traite pour discuter du travail. Les employés disposent d’une pièce à leur disposition avec des installations sanitaires. Ils peuvent y prendre leur pause déjeuner et se doucher après le travail. 
 

Travailler de manière sûre et ergonomique 

La ferme laitière a mis en service une nouvelle étable il y a deux ans. « Pour la construction, on a bien réfléchi à l’ergonomie et à la sécurité du travail, car cela contribue à créer un lieu de travail agréable. » La famille Valcke accorde également une grande importance à l’hygiène, à l’ordre et à la propreté.
Le matériel a une place fixe et tout est nettoyé après utilisation. Le carrousel est doté d’un plancher mobile, qui peut être ajusté en fonction de la taille du trayeur. Les ouvertures des fosses à lisier sont aussi petites que possible et bien couvertes. De cette façon, peu de gaz peut s’échapper et il est impossible de tomber dans la fosse. Dans les silos aussi, le risque de chute est faible. Le vide entre les murs est rempli de terre. L’employé peut donc facilement couvrir et découvrir les silos sans risque. 
 

Analyse gratuite de l’emploi

Tout le monde qui travaille avec des salariés doit remplir certaines conditions. Chez Prevent Agri, chaque agriculteur belge peut demander une analyse gratuite de son exploitation. Après une visite de l’exploitation, vous recevrez un rapport contenant des conseils sur la sécurité au travail et une liste de points de travail pour respecter la législation sur le bien-être.

Demandez votre analyse gratuite 


Info – cra.wallonie.be













Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.