« L’hygiène du stockage permet d’économiser beaucoup. Vous n’avez rien à gagner à ne jamais nettoyer votre silo. »

Les exploitations agricoles négligent trop souvent l’entretien des silos. Les moisissures et les bactéries ont alors le champ libre, ce qui peut causer des problèmes dans votre étable. L’approche globale de l’hygiène des silos de Trouw Nutrition vise à protéger vos aliments pour animaux. Cette approche s’inscrit dans le cadre de Sustainable Farming, qui met l’accent sur l’alimentation de précision et la sécurité alimentaire à l’aide de pratiques commerciales durables. Christian van de Kamp de Trouw Nutrition voit en l’hygiène des silos de multiples possibilités d’améliorer les performances des animaux. 

 

Prévention des problèmes avec un simple Propshot

« Le principe de base d’une exploitation saine ? Des aliments propres provenant d’un silo propre. Une bonne alimentation boostera directement les performances de vos animaux », lance Christian. « Faites donc nettoyer vos silos régulièrement, car de nombreuses moisissures et bactéries peuvent s’y développer. Les aliments qui se trouvent au fond sont souvent pleins de champignons susceptibles de former des mycotoxines et la poussière contient des quantités relativement importantes d’entérobactéries, comme les salmonelles et E.coli. Un simple traitement Propshot vous permet heureusement de prévenir de multiples problèmes. »

 

Approche globale contre les champignons et les entérobactéries

« On a récemment aussi constaté une hausse du nombre de contaminations à la salmonelle. Selko Fysal SP constitue une solution pour prévenir autant que possible ces entérobactéries. Par ailleurs, Selko Fylax Forte est utilisé comme fongicide. Cette approche globale ne coûte presque rien, mais est extrêmement efficace », déclare Christian. « Une fois que les agriculteurs ont testé notre approche, nous n’avons plus à les convaincre pour le reste de l’année. Les aliments se conservent beaucoup mieux dans un silo propre. Et cela se ressent directement dans l’étable. »

Des étés de plus en plus chauds

Les micro-organismes se développent également assez vite dans les silos de fourrage concentré, notamment si de la condensation se forme. Christian : « Nous connaissons des étés de plus en plus chauds. Au printemps dernier, nous avons effectué plusieurs mesures de température dans les silos, avec des résultats étonnants à la clé. Dans certains silos, le compteur indiquait déjà 50 °C ! De véritables nids à bactéries. Imaginez les conséquences sur votre alimentation. »

 

Un silo à une température de 50oC

« Les aliments composés se conservent généralement de 2 à 3 mois, mais cette durée de conservation est basée sur une température ambiante d’environ 20 °C », poursuit Christian. « À 50 °C, la durée de conservation et la qualité des aliments diminuent rapidement. Et ce, souvent, sans que personne le remarque. Le secteur n’est pas suffisamment conscient de l’influence de la température du silo sur la durée de conservation des aliments pour animaux. Avec le changement climatique, l’hygiène des silos doit donc être une priorité. »

 

Une rotation de stock de plus en plus longue

« Dans la pratique, nous constatons des délais de rotation de plus en plus longs. L’alimentation en matières premières en vrac est très populaire, mais comme vous utilisez plusieurs silos, les aliments stagnent plus longtemps dedans », explique Christian. « Les exploitations bovines connaissent également une rotation plus longue des stocks. Une vache mange principalement de l’herbe et du maïs. Elle s’alimente aussi à l’aide de croquettes et de soja en vrac. Nous constatons que ces croquettes restent plus longtemps dans le silo que dans les exploitations de porcs et de volaille. Les aliments d’élevage plus onéreux ont souvent une rotation plus longue. Vous devez constamment veiller à ce qu’ils restent “propres” dans le silo, sans être contaminés par des moisissures et des entérobactéries. »

 

L’hygiène du silo fait partie intégrante de l’hygiène des aliments pour animaux

Dans le cadre de la sécurité alimentaire, la conservation, l’hygiène et le stockage gagneront encore en importance à l’avenir, prédit Christian. « L’hygiène du silo fait partie intégrante de l’hygiène des aliments pour animaux. Vous devez connaître l’état de votre silo pour pouvoir garantir cette hygiène et éviter à tout prix la formation de champignons. Les toxines peuvent aussi affecter considérablement les performances des animaux. La prévention est donc essentielle. »

 

Des silos de toutes formes et de toutes tailles

Le risque d’apparition d’entérobactéries et de moisissures dépend de plusieurs facteurs. « Les silos sont-ils en plein soleil, à l’orée d’un bois ou dans la grange ? Sont-ils anciens ou récents ? De même, tous les silos ne disposent pas d’un tuyau de ventilation. Il existe des silos de toutes formes et de toutes tailles. Quel que soit le modèle que vous avez, le nettoyer permet d’éloigner les entérobactéries et les moisissures tenaces. »

 

Plus d’évaluation

« Les temps ont beaucoup changé. Autrefois, l’agriculteur plaçait son chariot sous le silo avant d’ouvrir la vanne. Il disparaissait parfois littéralement dans un nuage de poussière. Chaque agriculteur pouvait à l’époque facilement vérifier l’état des aliments. La couleur avait changé ? Il tirait la sonnette d’alarme. Aujourd’hui, tout est automatisé. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour que le vérin fasse son travail et que les aliments s’évacuent. Il n’y a plus d’évaluation. »

Nettoyage préventif

« L’automatisation est une aubaine, mais elle comporte aussi des risques », prévient Christian. « Tant que nous en sommes conscients et que nous nettoyons de manière préventive, il n’y a pas à s’inquiéter. Mais soyons honnêtes : lorsqu’un problème survient dans l’étable, nous pointons souvent l’alimentation du doigt. Nous sommes alors convaincus que les aliments livrés par le fournisseur contenaient des moisissures et des salmonelles. Mais ce sont souvent les silos qui sont à l’origine du problème. C’est grave, non ? Nous dépensons des centaines d’euros pour des aliments de qualité, mais les stockons dans un silo contaminé. »

 

Retour sur investissement ultrarapide

« Le message que nous voulons transmettre aux entreprises d’aliments composés et aux éleveurs de bétail ? Contrôlez soigneusement vos silos et traitez-les de temps en temps avec un traitement Propshot contre les entérobactéries et les moisissures. Un investissement minime de quelques euros. Rien de plus. Notre secteur est déjà à la pointe du progrès. Vous récupérerez ensuite rapidement l’investissement d’une bonne hygiène de silo », assure Christian. « Croyez-moi : l’hygiène du stockage permet d’économiser beaucoup ! »

 

 Pour plus d’informations, surfez sur www.trouwnutrition.be/fr-BE/campagnes/sustainable-farming/hygiene-des-silos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.