Risque élevé d’acidose cet hiver

Une enquête d’Eurofins Agro montre que la moitié des ensilages de printemps 2016 se caractérisent par une rapidité de digestion et une valeur nutritive très élevées. (photo Twan Wiermans)

Cet hiver, le risque d’acidose se montre très élevé. En effet, les ensilages de printemps présentent un temps de digestion rapide, tandis que les ensilages d’été se révèlent pauvres en éléments nutritifs. La vigilance s’impose donc.

Une étude d’Eurofins Agro montre que la moitié environ des ensilages de printemps 2016 se caractérisent par une rapidité de digestion et une valeur nutritive très élevées, tandis que les ensilages d’été présentent, à l’inverse, une très faible valeur nutritionnelle. Pour satisfaire aux besoins du bétail bovin, les ensilages devront donc être complémentés d’une quantité importante de concentrés. Or on sait que les ensilages à digestion rapide et une teneur élevée en concentrés diminuent la rumination et la salivation. Le risque d’acidose est donc important.

La nécessité d’un tampon

La salive contient du bicarbonate, un tampon naturel qui permet de prévenir l’acidose. Lorsque cette source de tampon naturel se tarit, la panse s’acidifie, avec un risque réel d’acidose. L’ajout de bicarbonate de soude à la ration contribue à prévenir l’acidose.

Variation de la qualité des fourrages ensilés

Sur le terrain, on constate que la qualité des fourrages ensilés, tant pour l’herbe que pour le maïs, varie sensiblement. On note également de forts écarts dans un seul et même ensilage. Ici aussi, cette situation peut être cause d’acidose.

Réduire les coûts

Réduire les coûts est important, surtout dans le contexte actuel. Il faut donc tout en mettre en œuvre pour prévenir l’acidose. En effet, l’acidose provoque des pertes de production, des problèmes aux onglons et donc des coûts supplémentaires.













Une ration équilibrée, avec un tampon efficace sous la forme de bicarbonate de soude, permet de maintenir les vaches en bonne santé et de maintenir à niveau leur productivité.

Source: communiqué d’Orffa, le 12 octobre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.