Aliments ‘durables’: feu vert pour l’APFACA

Yvan Dejaegher, secrétaire général de l’APFACA, appelle à la vigilance quant aux bonnes pratiques de stockage du maïs.

APFACA, l’Association professionnelle des fabricants d’aliments composés pour animaux, vient d’obtenir le certificat pour le module GMP+ MI103 ‘aliments durables pour bovins laitiers’. Cela signifie que le programme d’achat collectif de l’APFACA est validé et que les membres individuels de l’APFACA ont entrepris la première démarche dans la procédure d’équivalence pour la livraison d’aliments durables sur le marché néerlandais.

Depuis le 1er janvier 2015, la filière lait aux Pays-Bas n’utilise que du soja ‘responsable’ (RTRS ou équivalent), tel qu’indiqué dans la déclaration d’intention pour la transition de la chaîne vers le soja responsable. Afin de pouvoir mettre en œuvre cet accord, le module GMP+ ‘aliments responsables pour bovins laitiers’ a été mis en place.

Contrairement aux Pays-Bas, l’APFACA a opté pour l’achat collectif de soja, et ce depuis la création, il 10 ans déjà, de sa plate-forme ‘aliments responsables pour animaux’. Dès lors, le secteur belge des aliments composés achète les certificats pour le soja ‘responsable’ ou ‘durable’, comme pour le soja certifié RTRS. Le but est de couvrir l’ensemble du marché intérieur et de couvrir le volume destiné à l’exportation.

«Afin de pouvoir donner suite à l’exigence des Pays-Bas concernant la certification individuelle, l’APFACA s’est soumise à un audit début février, lors duquel un tiers indépendant (organisme de certification) a vérifié si l’organisation répondait bel et bien à toutes les conditions. C’est ainsi que le 8 février dernier, l’APFACA a obtenu le certificat pour le module GMP+ MI103 ‘aliments responsables pour bovins laitiers’. «Cette démarche a permis à nos affiliés de faire un sérieux pas en avant dans la procédure d’équivalence néerlandaise pour la livraison d’aliments durables aux éleveurs laitiers des Pays-Bas», se réjouit Yvan Dejaegher, directeur général de l’APFACA.