De combien d’abreuvoirs ai-je besoin ?

Une vache laitière haute productrice pouvant consommer plus de 100L d’eau par jour, la question des abreuvoirs est essentielle. Ce qui est évident pour les vaches laitières, le lait étant à 85% composé d’eau, est également vrai pour tous les bovins. La disponibilité en eau est trop souvent insuffisante en élevage bovin. Suffisant ça veut dire des abreuvoirs fonctionnels, adaptés mais aussi assez grands et/ou nombreux.

Concernant le nombre et la taille des abreuvoirs nécessaires pour fournir assez d’eau à vos bovins, il y a quelques règles de base à respecter

  • Minimum 2 abreuvoirs accessibles par groupe et 1 abreuvoir pour 10 bovins adultes (15 maximum). C’est aussi vrai pour les abreuvoirs à palettes mais ce type d’abreuvoir est moins physiologique et plus sujet à la compétition. Ils sont donc à éviter pour des bovins à haute production. Les bacs à niveau constant sont préférables.
  • Longueur de bac accessible. On compte 7 à 10 cm linéaire par vache. Donc pour 100 vaches, il faut 7 à 10 m de bac à eau accessible. Et l’adjectif accessible est important, car un bac de 2m placé dans une zone de fort passage avec un dégagement insuffisant, ne correspond pas à 20 vaches. Dans certains couloirs de passage, ces abreuvoirs ne sont utilisés que par leurs petits côtés et donc bien en-dessous de leur capacité.
  • Triangle d’or. Le nombre d’abreuvoir est aussi conditionné par l’organisation de l’étable puisqu’une vache ne devrait pas marcher plus de 15m pour trouver un abreuvoir que ce soit en quittant la table d’alimentation, la salle de traite ou sa logette.
  • Adaptation. Les indicateurs ci-dessus sont des règles de base, à adapter à la hausse dans certaines situations comme en été où le premier moyen de lutte contre la surchauffe est de consommer plus d’eau. Donc quand la T° subie par les vaches laitières passe les 21-22°C, il est utile de vérifier que tous leurs abreuvoirs sont fonctionnels (débit 10-15L/min) et de leur offrir des points d’eau supplémentaires. Au tarissement aussi il faut porter une attention particulière à l’accès à l’eau car les rations de far off sont souvent plus sèches et plus fibreuses (donc demandeuses d’eau). Et pendant le close up, un accès optimal à l’eau favorise l’ingestion de matière sèche, ce qui est recherché à la fois pour couvrir les besoins élevés de fin de gestation et pour maintenir une capacité d’ingestion suffisante pour le début de la future lactation.

En conclusion, il vaut toujours mieux un bac à eau de trop que de trop peu.

Relire les autre ‘Question de la semaine’

Informations complémentaires.

Ces informations sont basées sur les Trucs & Astuces de MSD Animal Health Benelux. MSD Animal Health Benelux est un producteur de médicaments vétérinaires. Avec ces Trucs & Astuces, MSD Animal Health Benelux essaie de transmettre des connaissances scientifiques à l’utilisateur final de ses produits, de la manière la plus pratique possible. La collaboration entre l’éleveur, le vétérinaire et MSD Animal Health Benelux est d’une grande importance dans ce transfert de connaissances. Si vous êtes intéressé par les Trucs & Astuces de MSD Animal Health Benelux, vous pouvez les obtenir sur simple demande auprès de votre vétérinaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.