Désherbage des prairies en mai-juin et été

L’été est la période la plus appropriée pour lutter contre les vivaces. Des températures douces et un sol humide sont favorables au développement des vivaces et à la réussite du traitement. Les rumex et chardons sont certainement les vivaces les plus fréquentes dans les prairies et les plus difficiles à contrôler sur le long terme. Ces vivaces concurrencent fortement la production et diminuent la valeur alimentaire des fourrages.Elles créent des zones de refus qui s’étendent année après année. Une bonne gestion des vivaces permet d’augmenter le rendement/ha et de produire un fourrage à haute valeur alimentaire.

La production d’un fourrage de qualité

  • augmente l’efficience alimentaire et optimise la ration
  • permet de produire plus de lait/m²
  • maintient la bonne santé et longévité du cheptel
  • empêche la propagation des adventices et plantes toxiques sur l’exploitation.

Comment éliminer les rumex

Au mois de mai-juin, les vivaces profitent de la hausse de température pour se développer et former des feuilles luxuriantes capables d’absorber un maximum de substances actives. Le rumex appartient à la famille des renouées et regroupe plusieurs espèces : rumex obtus, rumex crépu, la petite oseille.

Au printemps, ces plantes poussent rapidement pour former une rosette abondante. Le système souterrain contient les réserves nutritives et peut atteindre jusqu’à 2 mètres de profondeur. Pour obtenir un bon résultat herbicide, il est conseillé de traiter au stade rosette sur un feuillage sain (photo centrale). La masse foliaire est importante car elle conditionne la quantité de substances actives absorbées par la plante et transportées via la sève vers le système souterrain. Un temps poussant est toujours favorable.

Après une coupe, il faut attendre 3 semaines minimum pour obtenir à nouveau une belle rosette et un nombre suffisant de rumex pour traiter. Une application sur des rumex au stade jeune (3-4 feuilles) peut mener à un échec (photo de gauche). De même, une application trop tardive sur des plantes au stade bouton floral donne des résultats médiocres. À ce stade, la plante est lignifiée et le transport de la substance active par la sève est limité.

Les produits efficaces contre les rumex

  • DOXSTAR/PASTOR 2L/ha au stade rosette
  • BOFORT 2L/ha du stade rosette au stade début hampe florale
  • GARLON SUPER/LUOXYL SUPER 2L/ha du stade rosette au stade début hampe florale

Comment maîtriser les chardons

Les chardons les plus coutumiers en prairies sont le chardon des champs et le chardon lancéolé. Le chardon des champs possède un enracinement profond (jusqu’à 5-6 mètres) pour puiser l’eau et les éléments nutritifs. Ce chardon pousse en taches dispersées dans la prairie qui s’élargissent grâce aux rhizomes. Il préfère les sols riches en humus et en azote.

Il se multiplie aussi par la semence et de façon végétative par rhizome et drageon. Pour obtenir une bonne destruction des rhizomes, il est conseillé de traiter des chardons d’une hauteur de 10 à 30 cm doté d’une masse foliaire suffisante pour absorber une quantité optimale de produit. Au stade tardif bouton floral, la plante est
lignifiée. Il est alors préférable de faucher la prairie et de la traiter après repousse.

Le chardon lancéolé est une plante bisannuelle. La première année, il forme une rosette et la seconde année il monte en graine en utilisant ses réserves stockées au niveau de la racine.
La lutte s’envisage principalement la première année au stade rosette.

Les produits efficaces contre les chardons

  • BOFIX 4 L/ha: stade 10-20 cm des chardons
  • BOFORT 2L/ha: stade 20-40 cm de hauteur
  • GARLON SUPER/LUOXYL SUPER 2L/ha au stade 20-40 cm de hauteur
  • PREVAIL/THISTLEX 1L/ha au stade 10-20 cm des chardons

Comment manager les plantes toxiques

Plusieurs plantes adventices sont toxiques à très toxiques. Cette brochure n’est pas exhaustive. Si une plante vous interpelle, faites une recherche sur le net pour connaitre sa toxicité éventuelle. Elles peuvent avoir un effet néfaste à la fois sur la santé du cheptel et détériorer la qualité du lait ou de la viande.

Dans les prairies permanentes, les plantes toxiques les plus courantes sont séneçon jacobée, renoncules, ombellifères, datura…

La plupart de ces plantes toxiques ne sont pas pâturées de façon naturelle car elles sont amères, mais pas toutes !
Après un désherbage ou une fauche, l’amertume diminue et la plante devient alors plus sucrée et donc appétée par le bétail. Les alcaloïdes toxiques peuvent subsister dans le foin ou l’ensilage et peuvent provoquer un empoisonnement du bétail.

Conseils utiles pour lutter contre les toxiques

Traiter avant la mise à l’herbe du bétail ou avant une fauche.
Au printemps, les plantes toxiques prises au stade jeune sont beaucoup plus vulnérables. En été, exportez les plantes toxiques les plus ligneuses en dehors de la prairie traitée afin d’éviter la contamination du fourrage. Une plante ligneuse nécrosée peut rester toxique.

Les produits efficaces contre les plantes toxiques

  • Sur séneçon Jacobée et Datura stramoine:  BOFORT 2L/ha
  • Sur grande cigüe: DOXSTAR/PASTOR 1.5L/ha + PRIMUS/PRIMSTAR/SPITFIRE/TREVISTAR
  • Sur Renoncule âcre : BOFIX 4L/ha + MCPA 1L/ha

Maîtrise des plantes ligneuses

Les plantes ligneuses non-maîtrisées peuvent sur le long terme former des broussailles envahissantes en bordure des prairies. On peut citer les ronces, genêt, millepertuis, sureau noir. Certaines espèces se révèlent également toxiques pour les animaux comme l’érable sycomore.

Pour venir à bout de zones très envahies, préférez un débroussaillage mécanique pour déblayer rapidement la zone et traiter les repousses feuillues avec un débroussaillant sélectif comme SILVANET, DOXSTAR, GARLON SUPER ou LUOXYL SUPER qui préservent les graminées. La particularité de ces herbicides est de supprimer durablement les plantes indésirables grâce leur très bonne systémie.

Une attention particulière sera portée au GARLON SUPER ou LUOXYL SUPER en maintenant une distance suffisante afin de pas détruire des plantes non ciblées.

Les produits efficaces contre les ligneuses

Espèces ligneuses ou semi-ligneuses

  • GARLON SUPER /LUOXYL SUPER 2L/ha
  • DOXSTAR/PASTOR 2L/ha
  • SILVANET 3L/100L eau (traitement localisé)

Liseron des haies

  • PRIMUS 100 mL/ha
  • PRIMSTAR 2L/ha
  • SPITFIRE 1L/ha
  • TREVISTAR 1.5 L/ha

Liseron des champs

  • DOXSTAR/PASTOR 2L/ha

Maitrise des renouées du Japon

Les renouées du Japon sont des plantes envahissantes très difficile à détruire. Leur réservoir vital est incroyablement fort. La lutte contre ces adventices, se réalise sur au moins 2 ans.

La première année, traiter au « stade lance » à hauteur des genoux. Après chaque repousse, il faut retraiter au « stade lance » et ce jusqu’à arrêt des repousses.

Cela peut durer 2 à 3 ans sur des populations de moins en moins nombreuses.

Les produits efficaces contre les renouées du Japon

  • BOFORT 2L/ha
  • GARLON SUPER/LUOXYL SUPER 2L/ha
  • SILVANET 3L/100L eau (traitement localisé)
  • DOXSTAR/PASTOR 1.5L/ha

Maîtrise des ombellifères

La lutte contre les ombellifères se réalise au stade rosette des adventices et les meilleurs résultats sont obtenus en associant des produits à base de triclopyr et florasulame.

Les produits efficaces contre les ombellifères

DOXSTAR/PASTOR 1.5L/ha + PRIMUS/PRIMSTAR/SPITFIRE/TREVISTAR


La gamme CORTEVA en prairies

Bofix™ – Dose 4 L/ha

BOFIX élimine les vivaces comme chardon, laiteron, renoncule, pissenlit, rumex au stade jeune… BOFIX combat également les annuelles comme arroche étalée, capselle, chénopode, mouron, renouées et morelle noire. BOFIX s’utilise sur des mauvaises herbes en croissance active au stade rosette avant la formation de la hampe florale. BOFIX s’applique entre 15°C et 25°C.
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Bofort™ – Dose 2 L/ha

BOFORT est la solution contre les vivaces développées comme rumex, chardon, grande ortie et séneçon Jacobée…
BOFORT est efficace jusqu’au stade formation du bouton floral. Pour éviter tous résidus dans les cultures sensibles, BOFORT est agréé en prairies permanentes non attenantes à une étable, utilisable 1 année sur 3 ! BOFORT s’utilise à partir de 5°C, la reprise de végétation doit être effective.
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Doxstar™ Pastor™ – Dose 2 L/ha

DOXSTAR est la solution pour éliminer le rumex obtus et crépu ! L’efficacité du fluroxypyr est renforcée par le triclopyr avec une action en profondeur sur rumex. DOXSTAR est également efficace sur les ombellifères, bois d’orties, les espèces ligneuses, ronces… DOXSTAR s’utilise à 2 L/ha au printemps ou à l’automne. Le fractionnement de la dose est possible.
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Garlon Super™ Luoxyl Super™ – Dose 2 L/ha

GARLON Super est le partenaire idéal pour éliminer les adventices difficiles : chardon, rumex, grande ortie, rumex crépu, berce, prêle… mais aussi les espèces ligneuses comme ronce, bois d’orties et renouée du japon… Pour éviter tous résidus dans les cultures sensibles, GARLON Super est agréé en prairies permanentes non attenantes à une étable, utilisable 1 année sur trois !
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Prevail™ Thistlex™ – Dose 1 L/ha

PREVAIL à base d’une forte dose de clopyralide combat de façon durable les chardons et les autres composées comme pissenlit, pâquerette… C’est le partenaire pour mélanger aux herbicides à base de florasulame ou
DOXSTAR/PASTOR pour obtenir un spectre complet.


Primus™ – Dose 100 mL/ha

Efficace contre les annuelles : capselle, cardamine, céraiste, mouron, pissenlit, renoncule, sisymbre… ainsi que contre certaines vivaces comme renoncule, pissenlit, séneçon Jacobée…

  • PRIMUS s’utilise très tôt en saison.
  • PRIMUS s’utilise dès le stade 3 feuilles des graminées.

PRIMUS est peu dépendant de la température, à partir de 5°C.
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Primstar™ – Dose 2 L/ha


Spitfire™ – Dose 1 L/ha

PRIMSTAR/SPITFIRE sont des formulations à base de fluroxypyr et florasulam. Le spectre est plus large que PRIMUS et surtout plus rapide Idéal pour un désherbage précoce contre les annuelles : mouron, capselle, camomille, séneçon, renouées des oiseaux… et les vivaces comme renoncule, pissenlit, jeune séneçon jacobée… S’utilisent dès le stade 4 feuilles des graminées. S’utilisent à partir de 8°C.
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Trevistar™ – Dose 1,5 L/ha

TREVISTAR est une association fluroxypyr, florasulam et clopyralid avec un spectre très large. TREVISTAR élimine les annuelles : mouron, capselle, camomille, séneçon, renouée des oiseaux… et aussi les vivaces comme renoncule, pissenlit, jeune séneçon jacobée, jeune rumex, jeune grande ortie, chardon, plantain lancéolé… TREVISTAR s’utilise à partir du stade 4 feuilles des graminées. TREVISTAR s’utilise à partir de 10-15°C en fonction des mauvaises herbes ciblées.
Délai avant pâturage ou une fauche : 7 jours.


Silvanet™ – Dose en localisé 2-3 L/100 L d’eau

SILVANET s’utilise de façon localisée sur 25 % de la surface totale SILVANET élimine les espèces ligneuses comme les ronces, sureau, genêt et les espèces semi-ligneuses comme ortie, prêle, renouée du japon, rumex…
Délai avant pâturage ou une fauche : 14 jours.


Info – Corteva.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :