Lely célèbre ses 70 ans et se projette dans le futur

En début de semaine, le constructeur Lely dévoilait sa vision de l’exploitation laitière de demain, durable et entièrement automatisée. Dans cette ferme futuriste, la vache occupe la place centrale, tandis que l’exploitant ne doit se préoccuper que de situations inattendues.

Le 10 avril dernier, c’est le directeur général de l’entreprise, Alexander van der Lely, qui a dévoilé ce projet dans le cadre des Future Farm Days. La ferme laitière de demain sera placée sous le signe du bien-être animal, du confort de l’exploitant, du consommateur et de l’environnement.

Parmi les innovations qui devraient bientôt voir le jour, citons le recyclage des effluents d’élevage, les logiciels d’aide à la décision, l’usage d’un processeur installé dans l’exploitation, etc. Cet événement festif a été mis à profit pour présenter la nouvelle version du robot de traite Lely Astronaut A 5 ainsi que le nouveau repousse-fourrage Juno. Nous reviendrons ultérieurement sur ces nouveaux matériels.

La gestion des effluents d’élevage permet le développement d’innovations, l’accent étant mis sur le traitement durable du lisier et le recyclage, ce qui, par ricochet, se traduira par une réduction de l’épandage d’engrais chimiques.

Nouveau logiciel

Une autre annonce faite lors de ces Future Farm Days: l’introduction prochaine d’un nouveau logiciel (Farm Management Software) destiné à seconder l’éleveur dans ses prises de décision, avec, à la clef, un sérieux gain de temps et un plus grand confort dans la gestion quotidienne de la ferme. Ce logiciel fait appel à de nombreuses sources de données, disponibles dans l’exploitation et sur le réseau connecté des prestataires et fournisseurs. Ce système ne se contente pas de fournir des informations, il présente des solutions et peut même se substituer à l’éleveur pour certaines prises de décision.

Mais pour les responsables de Lely, l’avenir n’est pas que dans l’automatisation et la gestion informatisée, il passe aussi par le développement de productions locales sur mesure. Un des avantages de la traite robotisée est de pouvoir séparer le lait en différents flux grâce à des modules spéciaux. Un exemple: individualiser totalement le lait en le reliant à la vache qui l’a produit, un lait personnalisé en quelque sorte. Lely est en train de tester ce procédé qui séduit le secteur de la distribution qui a fort bien perçu le regain d’intérêt du consommateur pour les produits frais locaux.

Voici la vision de l’exploitation laitière de demain, telle que l’a présentée Alexander van der Lely: «Pour nous, la ferme laitière entièrement automatisée tournera à temps plein, 24 heures sur 24, qu’il s’agisse de l’alimentation, de la traite, du nettoyage ou des soins. L’automatisation soulage l’éleveur des tâches répétitives, ce qui lui permet de se concentrer sur l’essentiel, à savoir l’attention pour les vaches individuelles qui en ont réellement besoin. Cette approche présente de nombreux avantages aussi bien pour l’exploitant que pour le cheptel (hausse de la production, des vaches plus saines, un meilleur bien-être). Pour le producteur laitier, l’automatisation intégrale permet un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée. C’est ce à quoi nous nous attelons depuis 70 ans.»

[Regarder la vidéo]

Source: Lely, le 10 avril 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *