MilkBE incite à modérer la production

Pour enrayer les effets de la crise du coronavirus, MilkBE, l’organisation de branche de la filière lait, plaide pour l’activation du programme d’aide de l’UE permettant le stockage privé des produits laitiers. Par ailleurs, MilkBE avertit que le marché n’absorbe plus actuellement de volumes supplémentaires de lait. Elle incite donc les producteurs à modérer la production.

Il est d’ores et déjà évident que la crise du coronavirus entraînera de lourdes conséquences économiques pour le secteur laitier dans les prochains mois. MilkBE en appelle donc à la grande distribution pour qu’elle n’abuse pas de cette situation en faisant pression sur les transformateurs et de tenir compte du caractère tout à fait exceptionnel du contexte.

Les producteurs laitiers sont inquiets quant à la continuité de la collecte, de la transformation et de l’approvisionnement en aliments et en intrants (engrais, semences). Quant à l’industrie de la transformation, elle se focalise sur le maintien de sa capacité de transformation et de logistique.

«Chaque matin, il faut vérifier l’évolution de la sitaution. Les entreprises laitières ont élaboré des plans destinés à maintenir au maximum leurs capacités de collecte et de transformation, alors même que les disponibilités en personnel sont moindres», précise MilkBE. Quant aux laboratoires chargés de contrôler la qualité du lait, ils ont pris des mesures permettant de poursuivre leurs activités.

L’impact économique de cette crise se traduit déjà par une baisse des cotations des principaux produits laitiers. Si les achats de lait de consommation et des autres produits laitiers dans la grande distribution ont augmenté par crainte de pénurie, la fermeture des établissements horeca et de nombreuses cantines d’entreprise a un effet négatif. A l’international, on observe un recul considérable des exportations de produits laitiers, suite aux mesures prises en Europe et sur d’autres continents.

Il est donc très important, poursuit MilkBE, que soient prises des mesures permettant de stabiliser l’impact économique de la crise. Aussi MilkBE plaide-t-elle pour l’activation du programme d’aide de l’UE de stockage privé des produits laitiers. Par ailleurs, comme la situation actuelle ne permet pas d’absorber des volumes supplémentaires de lait, il faut que les producteurs laitiers ne produisent pas davantage.

Source: MilkBE, le 31 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :