Modification de la procédure en cas de résultats défavorables

A partir du 1er janvier prochain, des adaptations significatives interviendront en cas de résultats défavorables au niveau de la qualité du lait.

On sait que le secteur laitier belge prend des mesures en cas de résultats favorables au niveau de la qualité du lait (germes totaux, cellules, substances inhibitrices). Des ajustements de la procédure ont été apportés par l’organisation de branche MilkBE. Ces changements seront d’application au 1er janvier 2020.

Impossible, dans le cadre de cet article, d’énumérer la totalité des modifications qui ont été apportées. Pour un aperçu complet, nous renvoyons le lecteur au texte publié sur le site internet du Comité du Lait où figure un tableau détaillé des modifications de la procédure en cas de résultats défavorables à partir du 1er janvier prochain (www.comitedulait.be/uploads/0a3243589939b2404a1fb8e5c558a61bb3dd1cd3.pdf).

Germes et cellules

En cas de dépassement de 50.000 germes ou 350.000 cellules, le résultat et l’explication de la procédure seront communiqués au producteur par SMS ou e-mail. En cas de visite après un premier résultat  mensuel défavorable par l’acheteur ou l’organisme interprofessionnel (OI), s’il y a visite par l’acheteur, un rapport sera envoyé à l’OI. Durant le mois qui suit le premier résultat mensuel défavorable, tous les échantillons utilisables sont analysés à titre informatif pour le paramètre défavorable. La même procédure sera d’application après le 2ème résultat mensuel défavorable.

Dans le cas de figure où il y a 4 mois consécutifs supérieurs à 100.000 germes ou supérieurs à 400.000 cellules/ml, cela équivaut à l’interdiction. Dans ce cas, une visite peut avoir lieu dans les 3 jours ouvrables suivant la communication et dans tous les cas dans les 10 jours ouvrables.

Source: Comité du Lait, septembre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :