Protecow arme les producteurs laitiers contre la volatilité des prix

Un an après le lancement du projet franco-belge Protecow, les cinq partenaires du projet ont formé un groupe transfrontalier de 18 producteurs laitiers, 6 éleveurs wallons, 6 éleveurs flamands et 6 collègues français.

Ce projet, initié en 2017 et d’une durée de quatre ans, réunit les partenaires suivants: Avenir conseil élevage, le CRA-W, IDELE, ILVO et Inagro. Le but de ce programme: réduire les dépenses des éleveurs et optimaliser leurs productions. Il s’agit plus précisément de les aider à s’armer contre la volatilité des prix. Après un an, on perçoit déjà des résultats tangibles.

Projet transfrontalier

Dans le cadre d’un programme précédent, un groupe de 12 producteurs laitiers avait été constitué, 6 éleveurs français et 6 éleveurs flamands, rejoints, début 2018, par 6 producteurs wallons. Après plusieurs réunions, ce groupe de 18 éleveurs laitiers s’est réuni le 22 mars dernier.

Au cours de ces rencontres, les participants abordent divers sujets, allant de la gestion du cheptel à l’exploitation des herbages, en passant par les résultats technico-économiques. Cet échange d’expériences se fait en bénéficiant du support de connaissance des organisations partenaires.

On enregistre les premiers résultats tangibles, en particulier pour la gestion des prairies et herbages. Les variétés de graminées, la fertilisation, les techniques de récolte, la qualité du fourrage récolté, voilà quelques sujets qui ont passionné les participants. D’autre part, l’expérience des éleveurs français a permis à leurs collègues belges de prendre conscience que donner moins de concentrés permet de maintenir une production élevée. Réciproquement, les éleveurs belges ont témoigné comment améliorer les teneurs en matière grasse et en protéine grâce à des ensilages d’herbe de meilleure qualité.

Davantage d’autonomie protéique

Les coûts alimentaires représentent près de 70 % des coûts d’une exploitation. Une des pistes de travail pour optimaliser la rentabilité des exploitations laitières est d’améliorer l’efficacité alimentaire. Le but recherché est de favoriser l’autonomie protéique en diminuant la dépendance au tourteau de soja importé.

9 fiches d’information réunissent autant de techniques destinées à accroître l’autonomie fourragère. Parmi ces fiches: l’herbe d’automne, les papilionacées, le tourteau de soja, les aliments à base de gluten de maïs. Pour ces thèmes, les fiches abordent la faisabilité, les règles d’implémentation, les effets économiques et techniques, les points forts et les faiblesses, les chances et les menaces et les conseils pratiques. Ces fiches, consultables sur le site www.interreg-protecow.eu (sous la rubrique ‘documents’), mentionnent par ailleurs les personnes de contact par région.

Faire l’inventaire des méthodes alimentaires

En matière d’efficacité alimentaire, les éleveurs peuvent apprendre beaucoup les uns des autres. En comparant les pratiques alimentaires dans les trois régions partenaires de Protecow, les partenaires du projet vont faire l’inventaire des rations en utilisant la méthode française Systool Web, mise au point par l’INRA. La première étape a consisté à utiliser de manière harmonisée cet outil pour collecter les données dans les trois régions concernées.

Le projet Protecow bénéficie de fonds européens dans le cadre du programme Interreg V.

Source: Inagro, le 23 mars 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *