‘Une bonne santé des onglons est la clef pour une période de transition saine’

En accordant de l’attention à la santé des onglons pendant la période de transition des vaches laitières, on peut prévenir beaucoup d’autres problèmes. Telle est l’expérience du docteur Huw McConochie, spécialisé dans la santé de onglons des vache laitières chez Zinpro Corporation. «Quand les vaches ont des onglons sains, elles ingèrent plus d’aliments et se reposent davantage. Souvent, de petits détails font déjà la différence.»

«S’agissant du management des vaches en transition, on constate que les éleveurs laitiers ont déjà bien progressé. Cela permet aux vaches de passer sans encombre en lactation, d’être plus productives, d’être plus rapidement gestantes et, finalement, d’être plus rentables. Aujourd’hui, nous en savons beaucoup plus sur la façon de gérer le groupe des vaches en transition. Les éleveurs en ont conscience et cette prise de conscience se solde par moins de maladies autour du vêlage et un meilleur état de santé général», entame Huw McConochie.

Ingestion, confort et prévention du stress

Pendant la phase de transition, il faut que la vache dispose de suffisamment de place à l’aire d’alimentation pour maintenir à niveau l’ingestion de matière sèche. Par ailleurs, il faut être attentif au taux d’occupation de l’étable et à la structure et à la taille des logettes pour permettre au troupeau de bénéficier d’assez de temps de repos couché. «Evitons autant que possible les situation de stress chez les vaches en transition. Il faut limiter autant que possible les changements dans les groupes. En outre, il est essentiel de disposer d’une aire de vêlage bien conçue, où les vaches peuvent vêler en toute quiétude, ce qui est

essentiel pour réduire les problèmes de santé. Il est important aussi de prévenir le stress occasionné par les chaleurs, plus fréquentes chez les vaches en transition.»

La santé des onglons

Une ingestion suffisante de matière sèche est essentielle à une bonne santé des onglons. Huw McConochie: «Toute boiterie doit être évitée dans la période qui précède et qui suit immédiatement le vêlage. Les vaches doivent pouvoir se tenir fermement sur leurs pattes. Une légère boiterie peut entraîner une cascade de problèmes. On sait que bon nombre de problèmes de santé en début de lactation sont dus à une ingestion défaillante de matière sèche pendant la transition. Lorsqu’une vache souffre de boiterie en début de transition, elle a tendance à perdre trop de poids en début de lactation.» Notre interlocuteur poursuit en soulignant l’importance de la prévention pour la santé des onglons. Il conseille de parer toutes les vaches un mois avant l’entrée en tarissement et d’examiner, au moment du tarissement, les vaches souffrant de lésions infectieuses. Lorsque dans le lot des taries il y a des vaches souffrant de ces lésions, il est important de prévoir régulièrement un pédiluve. Par ailleurs, il faut être attentif au confort lorsque les vaches sont couchées afin de protéger les structures des onglons. Quant aux génisses, le parage se fera six à huit semaines avant le vêlage.»

Identifier les goulots d’étranglement

Pour un suivi rigoureux de la santé des onglons dans les fermes laitières Zinpro propose à ses conseillers le programme FirstStep qui leur permet de faire une évaluation des facteurs de risques concernant les problèmes de santé des onglons. Il s’agit d’un audit qui fournit en même temps des directives et des recommandations pour l’amélioration de la santé des onglons et donc une économie sur les frais de santé animale. Ce programme évalue entre autres les scores de motricité, le schéma de parage, la technique de parage, l’hygiène des pédiluves, les facteurs environnementaux (couloirs, conception des logettes), lien entre les problèmes d’onglons et l’alimentation. Ce programme comprend le module Transition Assessor qui se rapporte plus précisément à la période

de transition. «Le but est d’identifier les risques pendant la période de transition. Ce module analyse également les prestations de lactation, la production laitière, le nombre de vaches souffrant de rétention placentaire, les métrites et les déplacements de la caillette. Ce travail permet de recueillir beaucoup de données et d’étudier les conséquences de certains problèmes et les recommandations d’amélioration.»













Attaquer les problèmes de façon ciblée

«Les données recueillies dans cet audit sont analysées et transformées en plan d’action et ce afin de se saisir d’éventuels problèmes cruciaux sur … Lire la suite de cetter article. Prennez un abonnement à …

Texte: Gerben Hofman

Photo: Zinpro Corporation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.