Yshoeve d’Hooghe Scheure a choisi pour un changement en épi 2×8 50°

Lieven Ryckewaert et sa femme Peggy Van Den Driessche gèrent l’entreprise laitière d’Hooghe Scheure à Harelbeke depuis 1993. Leur fils Frederik est aidant indépendant et travaille sur l’exploitation à temps partiel. La famille convertis une partie du lait pour en faire de la crème glacée, du beurre et du yaourt, entre autres. Le samedi, les clients peuvent visiter le magasin de la ferme toute la journée. Les autres jours, vous pouvez trouver Peggy sur différents marchés dans la region.

Traire trop longtemps

Peggy et Lieven ont commencé en 1993 avec 35 vaches dans une étable aire paillée avec l’accès au pâturage pendant la nuit. Au cours des années, l’entreprise s’est agrandie et compte 50 vaches qui sont traites dans une salle de traite tandem 2×3. Avec l’abandon du quota laitier, le nombre de vaches laitières est passé à environ 70. Lieven a dû consacrer de plus en plus de temps à la traite le matin et soir, jusqu’à 2,50 heures par traite. Ce n’était plus tenable et le couple a donc cherché une solution. S’ils n’en trouvaient pas, cela signifierait qu’ils devraient réduire le nombre de vaches. Vu leur âge et les années qu’ils veulent encore rester actifs, ce n’était pas la meilleure décision. La construction d’une nouvelle étable n’était pas une option.

Lieven Ryckewaert: «Nous économisons maitenant jusqu’à 2h30 de temps par jour.»

Lieven: «Nous n’avions pas l’ambition de nous agrandir encore dans l’avenir. Nous sommes contents avec le nombre de vaches que nous avons et nous avons aussi la transformation du lait et les activités sur les terres. En plus, notre fils Frederik ne sait pas encore quelle décision il prendra à l’avenir. Nous ne voulions donc pas nous immobiliser à cause d’une décision que nous devons prendre maintenant. Un robot de traite aurait pu être une option, mais comme le lait est traité sur la ferme, il est plus efficace d’écrémer le lait chaud immédiatement pendant la traite par plus grande quantité à l’heure. D’ailleurs, j’aime traire, donc je suis content du choix de conversion qu’on a fait.»

 

2×8 Épi 50°

En 2018, Peggy en Lieven ont décidé de passer à un 2×8 épi 50°. Ils ont immédiatement opté pour un monitorage complet avec des podomètres et un programme de gestion Afifarm: reconnaissance des vaches, détection de la chaleur des vaches, mesure de l’activité et contrôle des temps de repos et couchage, entre autres. «Ce choix nous a permis de traire plus rapidement et plus efficacement, jusqu’à 1000 litres par heure. En plus, on peut surveiller beaucoup plus de paramètres. Maintenant je peux traire environ 64 vaches en un peu plus d’une heure moi-même. Cela rend la traite possible de nouveau. Une traite maintenant dure jusqu’à 1h15 moins longtemps. Les vaches passent également moins de temps dans la salle d’attente.»

 

Adaptations Pratiques

Pour passer d’un tandem 2×3 à un épi 2×8 50°, la fosse de traite a été diminuée de 20 cm à chaque côté. Comme la fosse est plus petite et qu’ils peuvent traire les vaches entre les pattes arrières, Lieven a immédiatement choisi d’installer des pare-bouses. «La conversion s’est très bien passée et nous avons pu continuer à traire des deux côtés pendant la conversion. La transformation a été terminée en trois semaines. La dernière journée à 17h, tout était prêt et nous avons pu passer au nouveau système. Les premiers jours, j’ai reçu de l’aide supplémentaire pour que tout se passe bien. On a commencé le jeudi et le lundi suivant, je trayais seul.»

Les vaches s’adaptaient bien au changement aussi. «La salle de traite est restée au même endroit donc ce n’était pas une grande adaptation pour elles. Seulement l’entrée devait être repensée pour elles. Dans le tandem, elles entrent de l’extérieur. Dans le nouveau système, elles entrent de l’intérieur et doivent tourner. Nous avons immédiatement installé une barrière poussante et cela a vraiment aidé.»

Le changement n’a pas causé des litres de lait supplémentairs immédiatement, mais l’intervalle des vêlages a été reduit. «Grâce au logiciel de gestion du troupeau, nous pouvons voir les chaleurs silencieuses maintenant et le temps entre deux vêlages est plus court. Si j’ai travaillé avec le tracteur toute la journée et quand je rentre dans l’étable, je vérifie toujours d’abord le programme pour m’assurer qu’il n’y a pas de vaches qui ont été marquées pour être surveillées, par exemple parce qu’elles sont en chaleur. C’est là que nous récupérons des litres supplémentaires. Nous travaillions déjà avec le programme Uniform et il a été connecté parfaitement au nouveau logiciel. Par rapport au passé, nous obtenons une surveillance complète de la mesure du lait maintenant et ceci est connecté au distributeur d’aliment concentré immédiatement. En plus, maintenant nous sommes avertis pendant la traite si un paramètre dévie.»

Le changement a également eu un impact sur la consommation d’énergie. «En installant un contrôle de fréquence sur la pompe à lait et un pré-refroidisseur de lait, notre consommation d’électricité a été réduit avec 20%.»

 

Plans d’Avenir

Maintenant que la traite fonctionne bien et que l’entreprise est plus efficace, Lieven et Peggy n’ont pas de grands projets pour l’avenir. «Nous avons choisi une antenne centrale dans l’étable pour pouvoir surveiller le jeune bétail qui doit être inséminé. Pour l’instant, le jeune bétail ne porte pas de compteurs de pas. C’est quelque chose que nous voudrions ajouter dans le futur.

De toute façon, nous sommes contents d’avoir fait ce pas. En fait, le changement nous a permis de continuer nos activités actuelles de bonne manière et aussi d’avoir du temps pour nos loisirs. Pour moi, ce sont les camps de prix, auxquels j’aime participer. Appelez ça un super loisir.»

 

Information Technique

  • Épi 2×8 50° avec pare-bouses
  • Agrandissement de la pompe à dépression existante avec contrôle de fréquence
  • Pré-refroidisseur sur le lait (23° à l’arrivée dans le tank)
  • Logiciel: Afifarm 5.4
  • Installation d’écrémage pour le traitement du lait à l’entreprise
  • 2 tanks Fullwood Packo (déjà présent)
  • Antenne centrale à l’arrière de l’étable pour une surveillance des vaches par les compteurs de pas (peut être utiliser pour le jeune bétail dans le futur)

 

Information de l’Entreprise

  • Yshoeve d’Hooghe Scheure – Lieven Ryckewaert et Peggy Van Den Driessche – Harelbeke
  • Production anuelle par vache de 10 000l avec 41% de matières grasses et 35% de protéines
  • Intervalle des vêlages de 405 jours (les vaches à haut rendement ne vêlent pas chaque année)
  • Rendement quotidien par vache: 30 à 32 l
  • Revendeur Fullwood Packo: Lieven Dedecker, Dedecker Installations, Wervik (Kruiseke)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *