Baisse de 26 % de l’utilisation des antibiotiques

En 2017, l’AMCRA (Centre de connaissance concernant l’utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux) a observé un recul de 7,4 % de l’utilisation des antibiotiques chez les animaux par rapport à 2016. Si l’on se réfère à l’année de référence 2011, on note une baisse de 25,9 % du recours total aux antibiotiques.

Pour autant, l’objectif de réduire de 50 % l’usage des antibiotiques chez les animaux d’élevage relève du défi, qu’il faudrait réaliser d’ici 3 ans à peine.

Depuis le lancement du programme de réduction des antibiotiques dans l’élevage, l’année 2017 s’avère la plus fructueuse. Par ailleurs, deux des trois objectifs stratégiques de ce projet ont été atteints:

• une réduction cumulative de 84 % de l’usage des antibiotiques critiques (l’objectif était de le baisser de 75 % à la fin 2020).

• une baisse de 66,6 % de aliments médicamenteux contenant des antibiotiques (l’objectif était fixé à 50 % à la fin 2017).

Dans la convention, les parties prenantes (l’Etat fédéral, les différentes organisations sectorielles, les gestionnaires des cahiers de charges,  les associations de santé animale et de vétérinaires) se sont engagées à réduire de 50 % l’usage total des antibiotiques d’ici 2020. Au cours des 6 dernières années (de 2011, l’année de référence jusqu’à 2017), l’usage total des antibiotiques a régressé de 26 %. Il reste donc 24 % à réaliser.

Lorsqu’on étudie les résultats plus en détail, on constate que l’utilisation de la colistine recule pour la cinquième année consécutive, ce qui se traduit pas une diminution cumulative de 62,8 % depuis 2012. De même l’usage de l’oxyde de zinc a fortement baissé. Une autre tendance positive à signaler: le recul de l’administration d’antibiotiques s’accompagne d’un recul de l’antibiorésistance chez la plupart des animaux d’élevage.

Source: AMCRA, le 28 juin 2018

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *