Des biostimulants fiables à portée de main

mais zaaien zaai zaad maiszaad

Le marché européen des biostimulants est évalué à 1 milliard d’euros, mais il existe encore beaucoup d’incertitudes quant à leur effectivité et à leur statut juridique. Une réglementation européenne est en préparation sur le sujet. Destinée à réguler ce marché, elle devrait entrer en vigueur en 2022.

Le terme de biostimulant est de plus en plus présent dans le secteur des cultures fourragères. A échelle mondiale, on recense environ 2.500 produits stimulateurs de défense, vendus sous le dénominateur commun de biostimulant. En Europe, le chiffre d’affaires total des biostimulants est estimé à 1 milliard d’euros, alors même que le produit lui-même n’est pas définissable de façon univoque.

Celui qui cherche à s’informer sur les biostimulants sur internet tombera sur un large spectre de fournisseurs commerciaux, allant de grands opérateurs ayant une réputation à défendre à de petits acteurs confidentiels dont le site internet comporte parfois des affirmations qui sont scientifiquement contestables.

De même, les utilisations sont diverses. Tel biostimulant améliore le sol en favorisant une mise à disposition plus rapide des nutriments ou permettant une moindre consommation d’eau, tandis que tel autre biostimulant soutient la plante. Si chaque biostimulant a sa composition spécifique, cela se vérifie également par les substances actives. Parmi les différentes substances utilisées dans ces biostimulants figurent entre autres les algues marines et les extraits de celles-ci, les acides humiques,

les protéines et les acides aminés, les chitines, les composants anorganiques, les divers micro-organismes. Certaines de ces matières sont produites dans des bioréacteurs, d’autres sont issues des flux résiduels générés par l’industrie.

Définitions pratiques et juridiques

Pour mieux saisir la notion de biostimulant du …Lire la suite de l’article ? Abonnez-vous à “Lait & Eevage”

Lait & Elevage – Abonnement













Texte: Rob van Ginneken – Photos: Twan Wiermans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *