La diarrhée du jeune veau

Plus un veau est infecté tardivement, moins les symptômes de la diarrhée seront aigus. C’est pourquoi il est recommandé d’héberger séparément le groupe des veaux de 5 à 7 jours. (photo Twan Wiermans)

La diarrhée est une affection fréquente chez le jeune veau. Lorsque des symptômes sont détectés au cours des deux premiers mois qui suivent la naissance, on parle de diarrhée néonatale. Souvent on perd de vue que c’est un trouble du système digestif qui est à l’origine du problème, même quand il s’agit de formes infectieuses de la diarrhée du veau.

Dans son édition de juillet, le magazine Lait & Elevage s’attarde à la diarrhée du jeune veau (pp. 20- 21).

En partant de la question «Que faut-il faire pour protéger au mieux le jeune veau contre la diarrhée?», cet article s’articule autour de 10 points d’attention: l’hygiène avant le vêlage, l’hygiène autour du vêlage, la limitation du taux d’occupation, le seau individuel, les vêtements professionnels, l’alimentation, l’eau d’abreuvement, les groupes d’âge, le colostrum, les autres infections.

Une bonne stratégie de lutte contre la diarrhée chez le jeune veau peut se résumer en deux mesures phares: veiller à une résistance efficace chez les veaux et limiter la pression infectieuse. Si l’on garde à l’esprit ces deux objectifs, on peut en déduire tout ce qui peut être ajusté au niveau de la gestion de l’exploitation. Les 10 points d’attention peuvent aider l’éleveur dans sa démarche.

Info: abonnements@rekad.be

 

 

 













 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.