Lancement du projet transfrontalier PROTECOW

Les différents responsables du projet PROTECOW. (photo CRA-W)

Grâce à des fonds européens du programme INTERREG V, cinq institutions de recherche collaboreront dans le cadre d’un projet transfrontalier franco-belge. PROTECOW se fixe comme objectif d’aider les producteurs laitiers de la zone concernée à améliorer leurs résultats techniques et économiques.

Pour mener à bien ce travail de recherche, cinq partenaires français et belges se sont rassemblés, chaque partenaire ayant sa spécialisation en conseil économique ou en recherche et développement dans l’élevage laitier.

Les partenaires dans ce projet sont:

• ACE (Avenir Conseil Elevage, France): ce bureau de consultance accompagne les agriculteurs dans les départements de l’Aisne, du Nord, de l’Oise et de la Somme en matière de gestion technique et économique de leur troupeau  et ce sur base du contrôle laitier individuel.

• CRA-W (Centre wallon de recherches agronomiques, Belgique): cette institution publique de recherche travaille sur la durabilité des exploitations laitières, en se focalisant sur l’alimentation de précision. Le but est de minimaliser les coûts alimentaires par litre de lait, de réduire les effluents (azote, méthane) et d’optimaliser la valeur alimentaire du lait.

• IDELE (Institut de l’Elevage, France): institution de recherche et de développement dans le secteur des herbivores. IDELE étudie la génétique, les techniques d’exploitation, l’environnement, le bien-être animal, la qualité des produits, l’économie du secteur et des exploitations, les systèmes d’exploitation, le métier d’éleveur, les systèmes informatiques et la coopération internationale.

• ILVO (Instituut voor Landbouw en Visserij, Belgique): son département d’élevage étudie l’efficacité des aliments des bovins, avec un intérêt pour l’environnement. Cette institution possède une grande notoriété dans le domaine de l’évaluation de la valeur fourragère et dans les essais zootechniques.

• INAGRO (Onderzoek & Advies in Land- en Tuibouw, Belgique): ce centre de recherches s’intéresse à l’utilisation du tourteau de soja et des coproduits issus de la production de bioéthanol, à la gestion des herbages et à l’optimalisation technico-économique des fermes laitières.











Ce projet s’étendra sur une période de 4 ans et s’articulera autour de 3 types d’actions:

• Mise en place d’un club transfrontalier de producteurs laitiers;

• Transfert direct des résultats de la recherche aux exploitations;

• Visites communes des conseillers des trois régions dans les exploitations.

Source: Melkveebedrijf, le 1er février 2017

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *