Le stockage à l’intervention porté à 350.000 tonnes

Le 26 mai dernier, la Commission européenne annonçait qu’elle augmentait les capacités de stockage à l’intervention pour la poudre de lait écrémé à 350.000 tonnes.

Comme le seuil initial de 109.000 avait déjà été porté à 218.000 tonnes par la Commission en avril dernier, une extension supplémentaire s’imposait.

Après avoir augmenté de 4,4 % en 2015, la production laitière dans l’Union européenne a encore progressé en 2015, dans une moindre proportion il est vrai (2,6 %). Pour le premier trimestre de l’année en cours, la hausse est nettement plus importante encore puisqu’elle atteint 7,2 %. L’augmentation a été de 32,8 % en Irlande, de 21,3 % en Belgique ou encore de 9,8 % en Pologne.

Au cabinet du ministre fédéral de l’Agriculture, Willy Borsus, on rappelle que notre pays continue de plaider pour une régulation de l’offre étendue à tous les Etats membres de l’Union européenne. Il est urgent d’instaurer des modalités concrètes et coordonnées de régulation temporaires et volontaires, avec des mécanismes compensatoires. Lors du prochain conseil des ministres (les 27 et 28 juin), la Commission européenne devrait tenter d’aller plus loin dans la coordination et la régulation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.