Lely Astronaut A5: un nouveau jalon dans la traite automatique!

A l’occasion des Lely Future Farm Days, Lely a réalisé une nouvelle avancée dans la traite: le Lely Astronaut A5. L’étude de l’interaction entre la vache et la machine et le feedback de nombreux éleveurs ont débouché sur un système qui combine la méthode éprouvée de traite automatique avec une fiabilité, une ergonomie et une maîtrise des coûts inégalées. Le nouveau robot de traite A5 est synonyme d’une traite sans stress, tant pour la vache que pour l’éleveur.

Pour garantir un fonctionnement impeccable en toute circonstance, un vaste programme mondial de tests a été déployé auprès de plus de 30 clients, soit plus de 2 millions de traites, sous des températures très différentes.

Les multiples avantages de l’A5

Marcel Wolthuis et sa femme Pauline Exterkate ont été un des premiers utilisateurs et sont passés récemment du robot de traite A2 au robot A5. Marcel Wolthuis: «L’A5 offre bien des avantages par rapport à l’A2.»

La famille Wolthuis- Exterkate avait fait la transition vers la traite robotisée dès 2002, à sa plus grande satisfaction. Marcel: «Mon beau-père n’était physiquement plus capable de traire les vaches deux fois par jour. Il s’était épuisé au travail, une dérive que je ne tiens pas à imposer à ma fille et à mon beau-fils. La traite automatisée représente un allègement considérable de la charge de travail.» Lorsque Marcel Wolthuis eut l’occasion de voir des robots de traite A2 fonctionner chez un de ses collègues, il fut rapidement conquis. «Cet homme avait déjà un certain âge, mais trayait 120 vaches sans le moindre problème.» La traite robotisée s’implanta parfaitement dans l’exploitation de Marcel et Pauline. «Le travail physique s’en trouve fort allégé, ce qui permet de libérer du temps pour d’autres tâches et de rester en bonne forme physique», se réjouit l’éleveur.

La technique s’est sensiblement améliorée

Les premiers robots de traite A2 ont cédé la place aux nouveaux robots A5. L’année prochaine, ce sera au tour des autres robots A2 d’être remplacés. «L’A5 offre beaucoup d’avantages par rapport à l’A2», ajoute Marcel, convaincant. Le plus gros avantage est l’accrochage rapide des gobelets trayeurs. «Le temps d’accrochage est beaucoup plus court et la technique du robot a également été fortement améliorée. Pour les vaches, une grande différence, c’est l’entrée. En effet, elles ne sont plus obligées de tourner, ce qui facilite leur entrée dans le robot», précise l’éleveur. Et Pauline d’ajouter: «L’entretien est également devenu plus facile, ce qui est un gros atout pour nous et les monteurs! En comparaison avec l’A2, nous disposons de beaucoup plus de données que nous pouvons exploiter à fond, ce qui permet d’intervenir plus directement.» On le voit, avec l’arrivée des nouveaux robots de traite, l’exploitation est prête pour la prochaine génération.

Source: Lely

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *