2017, une année faste pour l’industrie laitière

Lors de son assemblée générale qui s’est tenue récemment, la CBL (Confédération belge de l’industrie laitière) s’est réjouie des très bons résultats engrangés en 2017. Pour l’année en cours, la CBL se montre modérément optimiste.

En 2017, le chiffre d’affaires de l’industrie laitière en Belgique a atteint 5,5 milliards d’euros, soit une hausse de 10 % par rapport à 2016. Les investissements sont restés stables à 106 millions d’euros. Le chiffre le plus remarquable dévoilé lors de l’assemblée générale de la CBL est celui de la production de fromage qui a franchi, pour la première fois, le seuil des 100.000 tonnes. Environ deux tiers de la production fromagère concernent la mozzarella.

Si les exportations de produits laitiers ont affiché un bond spectaculaire de 22,6 % à 3,3 milliards d’euros, ce progrès a été sans effet puisque dans le même temps les importations ont augmenté dans les mêmes proportions.

Prix du lait

S’agissant du prix payé au producteur, la CBL se réjouit que les acheteurs aient payé un prix moyen de 36,9 euros/100 litres sur l’ensemble de l’année 2017, soit une hausse de 31 % par rapport à 2016 (28,1 euros/100 litres). Il s’agit ici du prix du lait total, primes incluses, à 41,47 g de matière grasse et 35,88 de protéine. Par ailleurs, comme les coûts ont connu une évolution assez favorable en 2017, la rentabilité des exploitations s’en est trouvée renforcée.

Après un net fléchissement au début de l’année 2018, qui avait suscité l’inquiétude des producteurs laitiers, les cotations sur les marchés laitiers connaissent à nouveau une évolution positive ces derniers mois. A la CBL, on se dit par ailleurs satisfaits du démarrage récent des ventes de poudre de lait écrémé des stocks d’intervention.

Source: CBL, le 8 juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *