Où placer mes abreuvoirs ?

Pour boire suffisamment, un bovin doit pouvoir accéder à l’eau facilement, sans trop d’effort. Dans ce contexte, si le nombre d’abreuvoirs compte, leur emplacement a aussi son importance. Au-delà de la facilité d’accès pour les bovins, certains aspects pratiques sont également à prendre en compte pour le bon fonctionnement du bâtiment et de l’abreuvoir lui-même.

  • Le triangle d’or. Si on regarde la situation du point de vue d’une vache laitière, il y a une triangulation de base à respecter : salle de traite – table d’alimentation – couchage. Aucun des sommets de ce triangle ne devrait se trouver à plus de 15m d’un point d’eau. Et en ce qui concerne la salle de traite et l’aliment, plus l’eau est près, mieux c’est. Les vaches ont soif en sortant de la salle de traite et après avoir mangé, il leur faut de l’eau rapidement et en grande quantité. Le parcours pour atteindre les abreuvoirs doivent être faciles et sans embuches de type marches, zones glissantes, tournants, alternance ombre et lumière… qui stressent les vaches et les font hésiter à aller boire.
  • Au pré, les vaches devraient marcher maximum 100 à 200m selon l’importance de leurs besoins en eau (lactation versus tarie). Attention à garder la qualité de l’eau à l’œil, surtout en période chaude. Car le bac à eau aidé par le soleil et la chaleur peut devenir un vrai bouillon de culture tiède, peu attrayant voire dangereux pour les bovins (Salmonelles, algues, …).
  • Calme et sécurité. On entend par là qu’un bovin qui vient boire ne doit pas sans cesse se faire bousculer par ses congénères, ni se sentir « coincé » si un animal dominant approche. Pour ce faire, autour des abreuvoirs, on devrait avoir un dégagement de 3,6m hors abreuvoir, ou 4m abreuvoir inclus. Cette distance laisse un passage suffisant derrière l’animal qui boit pour la circulation des congénères (voir illustration). Cela semble simple, mais c’est fréquemment un problème pour les abreuvoirs dans les zones de passage entre 2 volées de logettes. Pour éviter les stress hiérarchiques, le bovin qui boit doit idéalement aussi voir ce qui se passe et pouvoir prendre facilement « la fuite » s’il en ressent le besoin. Dans cet ordre d’idée, on évitera les abreuvoirs dans les zones un cul-de-sac, où une dominante peut coincer une dominée, ou au contraire, où elle peut monopoliser l’abreuvoir.
  • Pratiquement, il faut également que l’emplacement et la conception des abreuvoirs et de ses abords limitent
    • Leur encrassement rapide par des bouses ou de la paille (pailleuse). Des barres peuvent empêcher les bovins de déféquer dans l’abreuvoir. Et l’orientation de l’abreuvoir ainsi que des « capots » existent qui protègent les abreuvoirs des projections de paille depuis le couloir de service.
    • La piscine autour de l’abreuvoir surtout en aire paillée. Aménager la zone avec une pente, un caniveau voire un caillebotis est utile dans ce cas. Et ça permet de ne pas réduire de trop la zone de couchage. En effet, avec aménagement, on doit déduire 3,5m² de couchage et si aucun aménagement n’est prévu, il faudra décompter 7m².
    • Les risques de gel. Les hivers sont moins froids, mais les bâtiments vaches laitières sont de plus en plus ouverts et soumis aux variations de T°. Cela reste donc un facteur à prendre en compte selon le bâtiment et la région.

 

Informations complémentaires.

Ces informations sont basées sur les Trucs & Astuces de MSD Animal Health Benelux. MSD Animal Health Benelux est un producteur de médicaments vétérinaires. Avec ces Trucs & Astuces, MSD Animal Health Benelux essaie de transmettre des connaissances scientifiques à l’utilisateur final de ses produits, de la manière la plus pratique possible. La collaboration entre l’éleveur, le vétérinaire et MSD Animal Health Benelux est d’une grande importance dans ce transfert de connaissances. Si vous êtes intéressé par les Trucs & Astuces de MSD Animal Health Benelux, vous pouvez les obtenir sur simple demande auprès de votre vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.