Les alternatives végétales ne valent pas les produits laitiers

Début octobre, le Conseil supérieur de la santé (CSS) rappelait que le lait et les produits laitiers ont leur place dans un régime alimentaire équilibré. Les recommandations de cet organisme vont même dans le sens d’un accroissement de la consommation de produits laitiers.

Le CSS recommande une consommation journalière de 250 à 500 ml de lait et de produits laitiers. Une carence de la consommation de produits laitiers est en effet identifiée à des problèmes de santé en corrélation avec l’alimentation. Ce rapport du CSS s’appuie notamment sur une étude de son pendant néerlandais qui relève que la consommation de lait est corrélée à un risque moindre de cancer du colon tandis, que celle de yaourt réduit les risques de diabètes.

«D’après les données disponibles les plus récentes, le Belge consomme en moyenne 177g de lait et de produits laitiers par jour. Autrement dit, les recommandations du Conseil supérieur de la santé équivalent à multiplier par deux la consommation actuelle”, observe Renaat Debergh, secrétaire général de la Confédération belge de l’industrie laitière (CBL).

Dans la recherche nutritionnelle, on assiste à un glissement progressif de la notion de nutriment à celle d’aliment. «En effet, nous ne consommons pas des nutriments isolés, mais bien des aliments: nous ne consommons pas du calcium, mais nous buvons du lait. En tant que fédération des transformateurs laitiers, nous nous réjouissons que le Conseil supérieur de la santé mette l’accent sur les aliments. Les effets santé des aliments considérés comme un tout s’avèrent souvent différents de ceux des nutriments qu’ils contiennent. C’est ainsi qu’il a été scientifiquement confirmé que l’effet santé du fromage est meilleur que ne le laissent supposer les nutriments isolés», poursuit Renaat Debergh.

Ce glissement de l’intérêt scientifique vers les aliments considérés comme un ensemble a d’autres conséquences. C’est ainsi qu’on peut lire dans l’avis du CSS: «On ne peut donc pas extrapoler purement et simplement les résultats des recherches relatives aux effets du lait et des produits laitiers sur la santé […] aux boissons d’origine végétale. C’est la raison pour laquelle aucune de ces alternatives ne peut être assimilée au lait pour ce qui est des effets sur la santé.»

Source: CBL, le 1er octobre 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :